Estrone et concentrations de 17β-estradiol dans le lait

09/10/2013

Estrone et concentrations de 17β-estradiol dans le lait pasteurisé, homogénéisé et les produits laitiers commercialisés.


Il faut tout d'abord savoir que le lait animal n'est pas digeste pour l'être humain, nous ne sommes pas fait pour assimiler le lait. Nous savons qu'il possède aussi un effet inflammatoire.La présence de l'estrone (E 1 ) et 17β-estradiol (E 2 ) dans le lait de vache cru et entier a été démontré. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer si la pasteurisation-homogénéisation affecte la concentration d' E 2 dans le lait et de quantifier la concentration E 1 et E 2 , disponibles dans le commerce des produits laitiers.

Quelques passages : "En 2009, on estime que plus de 255 000 femmes américaines sont diagnostiqué avec de nouveaux cas de cancer du sein, de l'utérus, ou cancers de l'ovaire, ce qui représente 35% des cancers nouvellement diagnostiqués chez les femmes ( Jemal et al., 2009 ). Les œstrogènes, y compris 17β-estradiol ( E 2 ), l'estriol, l'estrone ( E 1 ), et 17α-estradiol, par ordre de puissance ( Tollefsen et al., 2003 ), sont des hormones stéroïdes qui régulent la reproduction chez les mâles et les femelles, mais ont aussi des associations avec les cancers mentionnés ci-dessus." Bien que les œstrogènes sont des hormones produites naturellement, des concentrations élevées d'œstrogènes dans le sérum ont été associés à des risques accrus pour la poitrine, l'utérus, et les ovaires ( Yue et al., 2003 )." Le public reconnaît que la consommation d'aliments contenant des œstrogènes ou des substances œstrogènes pourrait être considéré comme une voie d'exposition aux œstrogènes, qui pourrait aboutir à une augmentation des concentrations d'œstrogènes dans le sérum." "Les produits laitiers ont été estimés à représenter jusqu'à 60% des œstrogènes dans un régime allemand ( Hartmann et al., 1998 )."

Lait de vache : prudence et méfiance 

Etat actuel de la pollution du lait et des produits laitierspar les résidus de composés organo-chlorésparL. RICRüU-BAC Consultez ce PDF :